[États GĂ©nĂ©rEaux] Lettre ouverte du collectif NotreAggl’EAU Ă  M. Charles Demouge, prĂ©sident de Pays de MontbĂ©liard AgglomĂ©ration

Montbéliard-Audincourt, le 21 novembre 2018

M. le prĂ©sident, 

Vous avez dit « banco Â» * pour la proposition d’États GĂ©nĂ©raux de l’Eau (États GĂ©nĂ©rEaux… ) que nous avions faite via notre pĂ©tition de la fin d’Ă©tĂ© (tinyurl.com/notreaggleau)

Allons-y : quelle date fixer pour ces États GĂ©nĂ©raux qui dĂ©cidĂ©ment font consensus (et, comme vous, nous nous en fĂ©licitons) ? 


Nous avons bien notĂ© le rendez-vous du 28 novembre, date d’une table-ronde organisĂ©e par le Conseil de dĂ©veloppement de MontbĂ©liard-AgglomĂ©ration (Codev), Ă  laquelle nous nous rĂ©jouissons de participer et qui a toutes les chances de constituer un excellent prĂ©ambule aux États GĂ©nĂ©rEaux.


âžĄïž Quelle gouvernance pour la gestion publique de l’eau sur notre territoire PMA 72 communes et au-delĂ  ?

âžĄïž Quel rĂŽle pour les citoyen·nes en appui des Ă©lu·es et des services publics ?

Au-delĂ  de la question centrale « RĂ©gie Publique Â» versus « DĂ©lĂ©gation de Service Public Â», sur laquelle l’assemblĂ©e que vous prĂ©sidez a dĂ©cidĂ© de trancher globalement dĂšs septembre 2019 — ce que nous regrettons, tant ce calendrier nous semble dĂ©raisonnable et inutilement forcĂ© —, nous pensons souhaitable la rĂ©daction d’un document (cahier des charges citoyen) qui guiderait, accompagnerait le travail, sur le court, le moyen et le long terme…

âžĄïž Voici du reste quelques exemples de dEAUlĂ©ances que pour notre part nous verrions bien figurer dans ce futur cahier des Etats GĂ©nĂ©rEaux que nous appelons de nos vƓux :

Concernant la ressource « Eau potable Â», sa quantitĂ© et sa qualitĂ©

  • OĂč en sommes-nous des traitements que nous avons Ă  faire subir Ă  cette eau pour la potabiliser ? État des lieux : aluminium, charbons actifs, ozonation, autres… Quels sont les micro-polluants organiques que nous traitons et ceux que nous ne traitons pas ? Quid des mĂ©taux lourds accumulĂ©s dans les limons du barrage en amont de la station de Mathay, barrage menaçant de rompre, a-t-on appris derniĂšrement  ? Etc.

(Tenons-nous suffisamment compte
de ces incitations de l’Agence de l’eau :

 Â«  Il faut se placer dans un cadre collectif sur le plan de la gestion de la ressource en eau, rĂ©unir tous les acteurs consommateurs d’eau d’un territoire.

« Ces solutions reposent sur deux choses   : d’abord une connaissance et un respect du milieu aquatique, ensuite un dĂ©bat collectif pour trouver des solutions adaptĂ©es Ă  ce territoire.  Â»

citation du directeur de l’Agence de l’Eau RhĂŽne-MĂ©diterrannĂ©e-Corse, d’octobre dernier,
dans une interview Ă  L’Est RĂ©publicain qu’on peut retrouver archivĂ©e ici :
 http://montbeliard.notreaggleau.fr/2018/10/il-ny-a-pas-moins-deau-sur-terre/ ) 

Concernant les rĂ©seaux (adduction ET assainissement)  :

  • Quel bilan de l’investissement de maintenance et de dĂ©veloppement des rĂ©seaux depuis 30 ans ? (Quelle comparaison avec des voisins en train de nous rejoindre, ceux de Pont-de-Roide notamment ?)
  • Sur quelles donnĂ©es l’Assistance Ă  MaĂźtrise d’Ouvrage en cours fonde-t-elle ses analyses actuelles  ? Celles-ci sont-elles de qualitĂ© suffisante ?

Concernant l’utilisation de l’Eau et son retour au milieu naturel aprĂšs utilisation  :

  • Encourageons-nous suffisamment un usage raisonnĂ© et Ă©conome de l’eau ? Comment pouvons-nous progresser dans ce domaine ?

Gouvernance et gestion participative de la ressource Eau sur notre territoire et ses environs  :

  • Le prix du m3 facturĂ© Ă  l’usager semble ĂȘtre mis en avant comme critĂšre de dĂ©cision essentiel. N’est-ce pas rĂ©ducteur ? On entend aussi beaucoup parler de « rapport qualitĂ©/prix Â» : comment dĂ©finira-t-on ce « rapport Â», prĂ©cisĂ©ment ?
  • Quelle information des usagers/clients/citoyens ? Un tableau de bord agrĂ©geant les indicateurs en lien avec les diffĂ©rents points Ă©voquĂ©s ici serait le trĂšs bienvenu

(les donnĂ©es de l’ARS en font partie mais ne sont pas suffisantes — https://orobnat.sante.gouv.fr/orobnat/afficherPage.do?methode=menu&usd=AEP&idRegion=27 )


Au plaisir d’Ă©changer avec vous sur cette organisation des Etats GĂ©nĂ©rEaux…

Vous pouvez nous joindre par courrier Ă©lectronique Ă  l’adresse contact@montbeliard.notreaggleau.fr

Dans cette attente, nous vous prions d’agrĂ©er, M. le prĂ©sident, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Le collectif NotreAggl’EAU

* «  Des États GĂ©nĂ©rEaux  ? [Banco]  !  Â» :  Cf. dĂ©clarations Ă  L’Est RĂ©publicain cet automne http://montbeliard.notreaggleau.fr/2018/10/pma-etats-genereaux/

[Proche pompage Veolia] Nouvelle crise Ă  Mathay ?

Sources : France Bleu 10nov2018, Est RĂ©publicain 11&13nov2018

« Les cavitĂ©s dans la structure menacent l’ensemble du barrage. Elles se sont formĂ©es suite aux intempĂ©ries de janvier dernier (…). Ces cavitĂ©s avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© repĂ©rĂ©es en juillet par des plongeurs, venus vĂ©rifier l’Ă©tat du barrage. Elles ont Ă©tĂ© analysĂ©es plus en dĂ©tail fin octobre par un robot, muni d’un sonar. Pour rĂ©parer la structure il va falloir vider toute l’eau retenue, et couler du bĂ©ton, pour remplir les cavitĂ©s. Â»

[PMA] Charles Demouge : « Des États GĂ©nĂ©rEaux ? [Banco] ! Â»

« Dans une agglomĂ©ration dĂ©sormais Ă  72 communes, les tarifs varient de 2,29 Ă  6,44€ / m3. Une disparitĂ© qui se retrouve dans les modes de gestion de l’eau, qu’il convient d’harmoniser. Gros chantier. (…) 

« Alors que Mon Aggl’EAU [sic], un collectif de citoyens tout juste crĂ©Ă©, rĂ©clame la tenue d’Ă©tats gĂ©nĂ©raux sur la question, le prĂ©sident Charles Demouge dit bingo [re-sic].

estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2018/10/02/gestion-de-l-eau-dans-le-pays-de-montbeliard-le-debat-public-prive

« Oui, assure-t-il, “il faut impliquer la population”. Notamment Ă  travers des rĂ©unions publiques.

« En revanche, l’idĂ©e d’une votation citoyenne, avancĂ©e par les reprĂ©sentants locaux de La France Insoumise, Charles Demouge s’y oppose. Notamment pour Ă©viter l’Ă©cueil idĂ©ologique. Non, insiste-t-il une nouvelle fois, “nous allons Ă©tudier les deux possibilitĂ©s et opter pour le meilleur rapport qualitĂ©/prix” Â».

L’Est RĂ©publicain, Ă©dition de MontbĂ©liard — mardi 2 octobre 2018

LER-Montbé-02oct2018_Eau-pp1-3