Le #SAGE de l’Allan…

#SAGE = Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux

porté par l’EPTB* Saône-Doubs, que la collectivité PMA a quitté en 2019, si notre mémoire ne nous trahit pas ?

*EPTB = Établissement Public Territorial de Bassin


« Repère de documentation »
initialement publié sur notre page Facebook

« Le bassin de l’Allan et de ses affluents concentre bon nombre de problématiques. Les sols y sont souvent peu perméables, avec de faibles réserves d’eau : les niveaux des rivières et des nappes superficielles dépendent essentiellement des pluies, ce qui rend le territoire sensible aux crues rapides comme aux étiages. Ce sont aussi des paysages profondément remaniés par l’histoire agricole et industrielle : les cours d’eau rectifiés, détournés, voire recouverts ne sont pas rares. La ville est venue s’installer au plus près des berges, en oubliant les dangers des crues.

« Ainsi les inondations de 1990 ont provoqué plus de 180 millions d’Euros de dommages, en grande partie à cause des dégâts subis par l’usine Peugeot à Sochaux. A l’inverse, l’eau se fait rare en été, et ne suffit pas à couvrir tous les besoins. En 2003 les difficultés d’approvisionnement en eau potable se sont généralisées à tout le Nord-FrancheComté. A cela s’ajoute la présence persistante de diverses natures de polluants, qui amènent une pression supplémentaire sur des milieux déjà fragilisés.

« Du fait de l’importance de ces enjeux, le SDAGE Rhône Méditerranée a identifié le bassin de l’Allan comme prioritaire pour l’établissement d’un SAGE. Véritable engagement collectif autour des enjeux du territoire, le SAGE constitue en effet un cadre adapté pour porter une stratégie concertée de gestion de l’eau. »


« Le SAGE de l’Allan couvre 160 communes réparties sur les départements du Territoire de Belfort, du Doubs et de Haute-Saône. Situé en tête de bassin et soumis à une pluviosité importante, le périmètre du SAGE se distingue par la densité et la diversité de son réseau hydrographique.

«  Un projet de SAGE a été initié sur ce territoire dès l’année 2011. L’élaboration a duré environ 6 ans. Suite aux consultations des assemblées et à l’enquête publique, le SAGE a en effet été validé définitivement le 14 décembre 2018. L’arrêté portant approbation du SAGE Allan a été signé le 28 janvier 2019.


eptb-saone-doubs.fr/actions/contrats-de-rivieres-et-sage/sage-allan/

gesteau.fr/sage/allan

gesteau.fr/sites/default/files/gesteau/content_files/document/1.sage_allan_rapport_de_presentation_ep.pdf

doubs.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Politique-de-l-Eau-et-demarches-territoriales/Schema-d-amenagement-et-de-gestion-des-eaux-SAGE-de-l-Allan

bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/les-schemas-d-amenagements-et-de-gestion-de-l-eau-r2780.html

Belfort : un « jardin des neiges » à 50 m3 d’eau par jour ?

Mise à jour : on apprend ce 23 novembre que le « jardin des neiges » a été supprimé de l’édition 2018 du #MoisGivré belfortain

Sources :

Moins d’eau relâchée pour préserver le lac Saint-Point : « Le Doubs pourrait-il “disparaître” ? »

Samedi : « la décision [du gouvernement] est tombée vendredi 20 octobre 2018 en fin de journée avec un communiqué de la préfecture du Doubs. Les vannes du lac de Saint-Point vont être abaissées. Ce qui aura pour conséquence de diviser le débit du Doubs par trois. (…) »

Dimanche : « La décision préfectorale de baisser les vannes de sortie du lac de Saint-Point a eu une répercussion directe sur le niveau du Doubs à Pontarlier. L’inquiétude enfle. (…) »