Belfort : un « jardin des neiges » à 50 m3 d’eau par jour ?

Mise à jour : on apprend ce 23 novembre que le « jardin des neiges » a été supprimé de l’édition 2018 du #MoisGivré belfortain

Sources :

Moins d’eau relâchée pour préserver le lac Saint-Point : « Le Doubs pourrait-il “disparaître” ? »

Samedi : « la décision [du gouvernement] est tombée vendredi 20 octobre 2018 en fin de journée avec un communiqué de la préfecture du Doubs. Les vannes du lac de Saint-Point vont être abaissées. Ce qui aura pour conséquence de diviser le débit du Doubs par trois. (…) »

Dimanche : « La décision préfectorale de baisser les vannes de sortie du lac de Saint-Point a eu une répercussion directe sur le niveau du Doubs à Pontarlier. L’inquiétude enfle. (…) »

« La gestion de l’eau potable dans le Territoire de Belfort » (oct. 2018)

Source : la cartothèque de l’Agence d’Urbanisme du Territoire de Belfort (octobre 2018)


L’alimentation en eau potable du Territoire de Belfort a nécessité en 2016 la distribution de 9,6 millions de m³. Pour faire face au besoin, 7,6 millions de m³, soit près de 80 %, sont prélevés dans le département, et près de 2 millions de m³ sont achetés hors du territoire (dont  1,7 million de m³ sont captés dans le Doubs à Mathay dans le pays de Montbéliard).

« Pour réduire le déficit local en eau potable, d’importants travaux sont menés pour améliorer le rendement des réseaux, dont l’efficacité actuelle se situe à 80 %.

« NB : Ces chiffres ne concernent pas d’autres besoins en eau liés aux consommations industrielles ou à l’alimentation des voies d’eau. »