Blog / Revue de Presse

« Sécheresse : la Franche-Comté en crise » (L’Est Républicain)

À Belfort, « la Savoureuse affiche un débit de 209 litres par seconde contre 1.500 l/s pour un mois de septembre lambda et 7.000 l/s en moyenne en janvier » alors que l’agglomération a besoin de 12.000 m3 d’eau par jour « dont 70 % sont [actuellement] fournis par le Doubs [depuis Mathay dans le pays de Montbéliard], rivière dont l’étiage est également critique »

[PMA] Charles Demouge : « Des États GénérEaux ? [Banco] ! »

« Dans une agglomération désormais à 72 communes, les tarifs varient de 2,29 à 6,44€ / m3. Une disparité qui se retrouve dans les modes de gestion de l’eau, qu’il convient d’harmoniser. Gros chantier. (…) 

« Alors que Mon Aggl’EAU [sic], un collectif de citoyens tout juste créé, réclame la tenue d’états généraux sur la question, le président Charles Demouge dit bingo [re-sic].

estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2018/10/02/gestion-de-l-eau-dans-le-pays-de-montbeliard-le-debat-public-prive

« Oui, assure-t-il, “il faut impliquer la population”. Notamment à travers des réunions publiques.

« En revanche, l’idée d’une votation citoyenne, avancée par les représentants locaux de La France Insoumise, Charles Demouge s’y oppose. Notamment pour éviter l’écueil idéologique. Non, insiste-t-il une nouvelle fois, “nous allons étudier les deux possibilités et opter pour le meilleur rapport qualité/prix” ».

L’Est Républicain, édition de Montbéliard — mardi 2 octobre 2018

LER-Montbé-02oct2018_Eau-pp1-3