« Il n’y a pas moins d’eau sur terre… »

Une interview du directeur de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse — dont dépend la Franche-Comté — Laurent Roy

(L’Est Républicain, 23 octobre 2018)

Quel bilan de la sécheresse tirez-vous  ?

«  Déjà avant 2015 et avant le changement climatique, la plupart des bassins-versants du grand bassin méditerranéen étaient déficitaires. Globalement, la situation était déjà tendue avec un réchauffement estival, une recharge moindre en hiver de par l’absence de neige. On en sait assez pour être sûr qu’il faut agir et partager des solutions concrètes. On n’est plus dans une situation exceptionnelle mais dans une situation structurelle.  »

Quels types de solutions sont envisageables  ?

«  Il faut déjà se placer dans un cadre collectif sur le plan de la gestion de la ressource en eau, réunir tous les acteurs consommateurs d’eau d’un territoire. Ce qui se fait d’ailleurs déjà dans le Haut-Doubs. Ces solutions reposent sur deux choses  : d’abord une connaissance et un respect du milieu aquatique, ensuite sur un débat collectif pour trouver des solutions adaptées à ce territoire.  » (…)

Laisser un commentaire