2018/19 : naissance d’un collectif citoyen

# Petit florilĂšge chronologique :

‱ SEPT. 2018« L’urgence Ă©cologique. VoilĂ  ce qui guide un groupe d’habitants du Pays de MontbĂ©liard, citoyens, membres d’associations (Alternatiba, les Usagers de l’eau…), de syndicats ou de partis politiques. L’ensemble (…) forme un collectif baptisĂ© #NotreAgglEau.  Â» (L’Est RĂ©publicain, 7/9/2018, repris ‘en clair’ par ici)

‱ NOV. 2018«  Au-delĂ  de la question centrale Â« RĂ©gie Publique Â» versus « DĂ©lĂ©gation de Service Public Â», sur laquelle l’assemblĂ©e que vous prĂ©sidez a dĂ©cidĂ© de trancher dĂšs [dĂ©c.] 2019, ce que nous regrettons, tant ce calendrier nous semble dĂ©raisonnable et inutilement forcĂ© â€”, nous pensons souhaitable la rĂ©daction d’un document, vĂ©ritable « cahier des charges citoyen Â», qui guiderait, accompagnerait le travail, sur le court, le moyen et le long terme
  Â» (lettre ouverte du collectif NotreAggl’EAU Ă  M. Charles Demouge, prĂ©sident de Pays de MontbĂ©liard AgglomĂ©ration, 21/11/18)

‱ DÉC. 2018«  Mesdames Messieurs les conseiller·es de PMA, et si depuis quelques mois, on vous menait en bateau… sur l’eau ? Â» (lettre ouverte du collectif Notre Aggl’EAU aux conseiller·es communautaires PMA, veille de NoĂ«l 2018)

‱ MAI 2019« DĂ©bat sur l’eau : des citoyens menĂ©s en bateau ? Â» (L’Est RĂ©publicain, 18/5/19)

‱ JUIL. 2019Le collectif Notre Aggl’EAU [rĂ©]Ă©crit aux conseiller·es communautaires PMA (16/7/19, repris notamment par ToutMonbeliard.com, 17/7/19) : «  Outre ceux prĂ©sentĂ©s dans notre lettre de NoĂ«l 2018, deux Ă©lĂ©ments nouveaux sont venus nous alerter… Â» (et notamment : «  Eau â€” L’avis qui contredit les choix de l’exĂ©cutif de Pays de MontbĂ©liard AgglomĂ©ration  Â» (LeTrois.info, 17/7/19)

‱ DÉC. 2019 – dans la presse la veille du vote : «  un membre de l’exĂ©cutif est mĂȘme allĂ© jusqu’à dire qu’il conviendrait de voter et d’entamer la discussion aprĂšs. La bonne blague.  Â» («  Dans le Pays de MontbĂ©liard, l’eau restera privĂ©e  Â», S. M., L’Est RĂ©publicain du 11 dĂ©c. 2019)

«  L’agglo de MontbĂ©liard doit dĂ©cider ce 12 dĂ©cembre du mode de gestion de l’eau sur son territoire Ă  72 communes pour les dix annĂ©es Ă  venir. Les Ă©lus du groupe « IndĂ©pendants & Solidaires Â», comme le collectif de citoyen Notre Aggl’Eau, dĂ©noncent une concertation biaisĂ©e oĂč tout a Ă©tĂ© fait pour aboutir au choix du privĂ©.  Â» (France Bleu, 11/12/19)

« Eau Ă  PMA : baroud d’honneur ?  Â» (L’Est RĂ©publicain, 12/12/19) ; «  Appel Ă  rassemblement devant le siĂšge de PMA  Â» (ToutMontbeliard.com, 12/12/19)

MontbĂ©liard-Audincourt, le 8 septembre 2018 — (…) Le tout nouveau collectif ‘Notre Aggl’EAU’ veut peser sur le choix qu’a dĂ©cidĂ© d’opĂ©rer Pays de MontbĂ©liard AgglomĂ©ration (PMA) pour le 1er janvier 2020, concernant Ă  la fois l’approvisionnement en 💩 EAU potable et l’assainissement des đŸ’Š EAUX usĂ©es. Et il souhaite y associer tous les habitants. Une pĂ©tition est en ligne.

La ressource se tarit, comme en tĂ©moigne, Ă  MontbenoĂźt, le lit du Doubs Ă  sec sur des kilomĂštres… L’urgence Ă©cologique est l’une des raisons d’ĂȘtre du collectif “Notre Aggl’EAU”, formĂ© d’élus, de citoyens, de reprĂ©sentants associatifs et syndicaux, d’ouvriers, de partisans…

« Mais nous avons aussi en tĂȘte les Ă©chĂ©ances de la loi NOTRe (ndlr : d’ici 2020, PMA devra opter pour une organisation commune de l’eau et de l’assainissement, notre prĂ©cĂ©dente Ă©dition). Deux Ă©tudes sont menĂ©es par l’agglo, l’une relative Ă  un retour en rĂ©gie, la seconde portant sur une convention de DSP [DĂ©lĂ©gation de service public, Ă  une entreprise privĂ©e, actuellement : Veolia] Â», rappelle Damien Charlet, vice-prĂ©sident de PMA et premier adjoint d’Audincourt.

La pĂ©tition en ligne : tinyurl.com/notreaggleau

Un passage en rĂ©gie permettrait, selon les membres de « Notre Aggl’eau Â», tant aux Ă©lus qu’aux citoyens de s’investir rĂ©ellement sur diffĂ©rents volets (Ă©cologique, technique, Ă©conomique) en matiĂšre d’eau et d’assainissement.

« De plus, on aurait une idĂ©e trĂšs nette des investissements entrepris, ce qui n’est pas le cas actuellement avec VĂ©olia. À l’époque du vote d’un retour en rĂ©gie Ă  PMA (ndlr : sous l’ùre Moscovici mais abandonnĂ©e par la majoritĂ© de droite), nous avions effectuĂ© une Ă©tude des investissements qui seraient rĂ©alisables avec une rĂ©gie. Ils Ă©taient de l’ordre de 6 millions d’euros Â», note Martial Bourquin.


La pĂ©tition Ă  signer en ligne :
💩 tinyurl.com/notreaggleau đŸ’Š